Présentation

Kendo

Le Kendo (« voie du sabre »), art martial japonais, est une forme d’escrime héritée du kenjutsu (« techniques au sabre »), qui était utilisé par les Samouraï.

Revêtu d’une armure, les combats et de nombreux exercices sont pratiqués avec un sabre composé de quatre lattes de bambou assemblées, le shinai. Le bokken, sabre en bois, sera plutôt utilisé pour apprendre les techniques de base (les kihon), et les kata.

Si l’aspect sportif est bien présent, notamment à travers les compétitions, le côté traditionnel et spirituel est fondamental.

Les enseignants

benjamin agogué

Benjamin Agogué, élève de Cyril Edou au Cercle parisien d’escrime japonaise (CEPESJA), 4e dan, titulaire du Certificat Fédéral d’Enseignement Bénévole et enseignant principal. Ayant pratiqué à Dublin ainsi qu’à Paris, Benjamin est le capitaine de l’équipe du CEPESJA pour les compétitions régionales et nationales. Fait du Kendo parce que c’est beau.
Aime: le Kendo, le Japon, les jeux vidéo japonais, la ponctualité, le sport
Aime pas: le céleri, les bavardages, quand y’a pas Kendo
Son credo ? « C’est pas mal mais… »
Ils ont dit de lui : personne n’a encore osé dire quoi que ce soit sur lui. Cela veut tout dire.

Philippe Agogué, 3ème dan et titulaire du Certificat Fédéral d’Enseignement Bénévole. Il est l’image même de la détermination. Ayant débuté le Kendo après 50 ans, Philippe est déjà 3ème dan, et il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Habile tacticien, si vous avez le malheur de venir au cours en n’étant pas concentré, vous serez sa marionnette.
Aime: le Kendo, le bricolage, la paella, le sport
Aime pas: les fruits de mer, le désordre
Son credo ? « Etre prêt à le faire avant de le faire. Et être prêt à le faire après l’avoir fait ».
Ils ont dit de lui : « Une fois, il nous a dit que le problème des professeurs trop gentils avec leurs élèves, c’est qu’on les oubliait. Philippe est inoubliable. »

Le club

L’Ecole de Kendo d’Etampes (EKE) a été fondée en septembre 2017. Le club prend de l’ampleur jour après jour, et obtient déjà des résultats au niveau des compétitions.
Mais l’EKE accueille des profils très variés et de tout âge, ce qui permet aux compétiteurs mais aussi à ceux qui recherchent une pratique plus spirituelle d’y trouver leur compte.
En 2019 une nouvelle page s’ouvre avec l’ouverture d’une section enfants (voir la page dédiée)

Fermer le menu